Télécharge les 6 vidéos pour te lancer et exploser dans l entrepreneuriat!

Looking for something?

In Video

WEBMARKETING : TROUVER PLUS DE CLIENTS

WEBMARKETING : TROUVER PLUS DE CLIENTS

 

Hello les amis, comment se passe les affaires? Sa vend? Sa vend pas? Quoiqu’il en soit, si vous ne vendais pas, vous n’avez pas de clients, et c’est grave…

Oui les amis, vos clients sont les poumons de votre business, ce sont eux qui vous font respirer et vous permettent de monter une affaire. Donc vous avez beau avoir le plus beau site du monde, avec les plus de compétences possibles, posséder une idée qui révolutionnera le monde, si vous avez 0 clients, votre projet n’aboutira JAMAIS!
C’est pour cela que je vous propose aujourd’hui d’apprendre non à avoir du Trafic, mais acquérir des clients. Des clients fidèles qui faudra chouchouter, pour qu’il rachète.

Je vous laisse aller voir mon article sur le storytelling qui mettra une proximité entre votre prospect et vous même en cliquant juste ici: 8 clés pour réussir vos storytelling marketing

 

Sans plus attendre, dans cette vidéo vous allez apprendre:

  • Comment toucher plus de monde sur mon lancement de produit ?
  • Comment définir le prix de ma formation ?
  • Comment structurer mes webinaires pendant la période de lancement ?

Si toi aussi, tu veux profiter d’un Millionnaire mindset en OR, rejoins-nous !

Voici la transcription de la vidéo:

Bonjour à tous et bienvenue dans cette nouvelle vidéo. On est aujourd’hui avec Thomas.

  • Salut Thomas
  • Salut Enzo
  • Alors dans cette nouvelle série de vidéo, ce qui va se passer, c’est que ça va être de coaching live. J’ai demandé à mon audience, j’ai demandé à vous, tout simplement si vous voulez être coaché pendant 40mn gratuitement. Il s’est avéré qu’il y a des personnes qui étaient d’accord et donc l’idée c’est qu’on va parler…..c’est vrai que c’est le premier, d’ailleurs c’est Thomas le premier qui inaugure cette épisode de <00 :27> et donc dans l’idée, Thomas va me poser 3 questions sur son business. Il va introduire un petit peu son business avant <00 :33> Il est un petit peu sur cette vidéo<00 :36> puis 3 questions, je réponds, je donne mon avis sur ces questions, 3 stratégies, on va être vraiment dans le dur. Dans cette série de vidéo, on va parler de technique, de marketing et de stratégie et bien évidemment de mindset aussi Si, il y a besoin, mais dans l’idée on va parler dans le dur, stratégie marketing, comm et donc 3 questions. On va énoncer les questions tout de suite et on ne va pas perdre beaucoup plus de temps. On va rentrer directement dans le vif. Si tu as envie de voir les autres videos, si tu as envie de voir toutes les vidéos, tu peux t’abonner en cliquant juste en dessous puisque tu vas le voir d’ailleurs aussi Thomas fait du Youtube et on est en plein de challenge. Je lui ai dit qu’il n’avait pas les couilles de me rattraper. C’est quelque chose de compliqué donc tu peux t’abonner si tu as envie que je ne perde pas ce défi contre Thomas, même si dans tous les cas j’ai déjà gagné <01 :17> son restaurant et bien tu peux t’abonner, tu peux laisser un com puis on y va, on rentre dans le feu.Thomas est ce que je te laisse poser des questions, parler un petit peu de ton business. Je pense que ça va être bien.
  • Vas-y, volontiers, volontiers. Je peux te…
  • Qui es-tu ? Que fais-tu ?
  • Rapidement donc moi je suis Thomas. J’ai commencé exactement sur Youtube le 8 Juillet 2017. J’ai lancé la chaine «  mon coach de natation » donc évidemment ça parle de natation. Là aujourd’hui, je fais mon tout premier lancement pour mon premier info produit. Du coup, voilà, j’ai un peu posé des questions à ma niche. Je leur ai envoyé un petit questionnaire à répondre, je les ai un peu harcelé avec cela pour essayer d’avoir le maximum d’information, connaître leur problème, leur douleur et puis bah pouvoir d’une part présenter un produit qui répond à ses problèmes et à ses douleurs. Et puis, surtout grâce à ça avoir l’argumentaire aussi de vente et que je vais pouvoir leur proposer aussi. Donc là l’idée, j’ai une base mail, à peu près 1000 e-mails un peu moins, du coup j’ai commencé à faire un premier lancement. En tout cas, ce qui est prévu c’est de faire une première semaine sur laquelle j’envoie un e-mail par jour où j’apporte un maximum de valeur et je déroule un peu tout mon argumentaire de vente avec que ce soit douleur, solution, les petites astuces etc. et donc le lancement se ferait mercredi l’ouverture des portes, la fermeture mardi prochain et on aurait dimanche un petit webinaire. En tout cas, c’est ce qui était prévu pour essayer de désamorcer les dernières questions, les dernières hésitations par rapport à la formation. Du coup, j’ai demandé à Enzo…ouais je fais les questions ou pas ?
  • C’est ça du coup j’allais dire, elle est pas mal. Pour information, aujourd’hui, Thomas est déjà à 3 000 abonnés sur Youtube, En moyenne aujourd’hui vers plus de 40 abonnés par jour. C’est une niche sur laquelle il n’y a pas beaucoup d’acteurs. Il y a beaucoup de gens qui sont passionnés par cette niche-là. Il y a beaucoup de trucs à tester. On discutait avec Thomas depuis quelques mois maintenant et on élabore un peu de stratégie Youtube quand même. Donc, il y a pas mal de choses intéressantes et là du coup il va me demander. Vas-y Thomas. Envoie <03 :40>. C’est quoi les questions ?
  • Ouais, alors du coup, j’ai 3 questions :
  • Peut-être, première question. Vas-y, pose les 3 d’un coup
  • Je commence avec la première ouais parce que le plan de départ, là je l’ai donné, l’objectif c’était de toucher quand même un max de monde par rapport au truc, plus que mes abonnés éventuellement toucher d’autres personnes avec ce truc-là. Donc du coup, la première question, c’est comment toucher encore davantage de monde ? Et j’ai oublié de préciser vu que je fais un lancement inversé sur en gros la préparation. Le produit n’est pas créé encore.
  • C’est en pré-lancement, <04 :12>
  • C’est ça, si jamais bon, ça capote, je fais que je n’aurais pas trop perdu de temps. Donc du coup, je n’étais pas chaud pour faire la pub FB parce que sur Facebook, vu que le produit n’est pas créé. Après, c’est une croyance limitante, mais je n’ai pas envie de me taper des gros relou genre : « Ouais on n’a pas tout dispo, tu es en train de le faire machin ». Des gens qui ne connaissent pas et qui peuvent être un peu plus chiant. Après je pensais peut-être à faire pas mal de live. Vu qu’il y a pas mal de reach sur Facebook, pourquoi pas faire des lives sur la page ? J’ai un groupe aussi privé.
  • Mais ce n’est pas les questions, les réponses Thom, envoie tes questions. Fais le sommaire des questions et puis après on débat si tu veux sur la question.
  • Ok, du coup, première question c’était comment toucher davantage de monde ? La deuxième c’est le prix de la formation. Là je n’ai absolument aucune idée de comment le fixer. Et puis, la troisième question, voilà c’est dans le webinaire que j’avais prévu le dimanche. Est-ce que je déroule tout l’argumentaire de vente ou est-ce que je me contente simplement de répondre aux questions ? Voilà.
  • OK, génial donc des questions qui touchent énormément de gens. Si toi aujourd’hui, tu essaies de développer des produits, des infos produits, même deux types de produits, tu peux potentiellement avoir exactement les mêmes problématiques. N’hésites pas d’ailleurs à nous partager un petit peu tes réponses potentielles que tu donnerais toi aussi à Thomas pour l’aider à développer son business. Moi, je suis persuadé qu’il y a des gens qui peuvent aussi apporter des réponses qui sont super pertinentes parce que dans tous les cas dès qu’on n’a pas le nez dans le bidon les amis, c’est beaucoup plus facile de donner son avis. Donc du coup effectivement, les pistes que Thomas avaient données pour comment trouver davantage de monde. Pas de pub Facebook, ça effectivement je pense que c’est une croyance limitante parce que si tu communiques bien et que tu dis aux gens bah le produit n’est pas prêt, s’ils achètent, ils le savent. Première question, première piste que tu avais mis, deuxième piste, c’était je <05 :58> bien de faire un gros live donc voilà, moi ma piste, mes réponses si tu veux. Il y a….J’ai un petit bloc-là. Alors, première chose c’est : est-ce que tu peux créer un buzz autour de ton lancement ? L’idée c’est vraiment de créer une vidéo virale, quelque chose d’un peu choquant. Pourquoi par exemple utiliser un micro trottoir ? Est-ce que tu peux interviewer des gens dans ta thématique qu’ils ont une notoriété ? Est-ce que tu peux faire une déclaration un petit peu outrageuse ? Est-ce que tu peux exploiter des statistiques qui interpellent ?
  • Oui.
  • Alors ça l’idée c’est quoi ? C’est que dans tous les cas un micro-trottoir, les gens ils vont voir des gens parler bah ils partagent. C’est aussi con que ça mais tu fais une vidéo Facebook avec des propos outrageux et ça en gros, la première phrase, une grosse statistique bien dégueulasse qui choque un peu les gens, ça va être viral, ça va être catchy, ça va être regardé. Et le micro-trottoir c’est quelque chose qui marche tout le temps. Toi, tu vas directement chercher des infos auprès de tes prospects potentiels, auprès de gens qui pourraient être choqués par ta problématique et qui du coup, bah naturellement Jean-Pierre va partager. Jeanine va voir la vidéo de Jean-Pierre, elle va la partager aussi etc. Ça c’est vraiment pour créer un petit peu de buzz. Dans tous les cas, si tu ne fais pas une vidéo buzz, tu peux quand même exploiter une déclaration outrageuse, des statistiques qui interpellent pour tes e-mails, pour faire de la publicité etc. à droite à gauche chercher des gens qui peuvent être<07 :22> Premier point que j’avais… que j’avais mis.

Deuxième point, est-ce que tu peux avoir ou faire un montage avec des professionnels qui ont une notoriété dans le domaine et qui vont dans ton sens concernant la problématique ? Grosso modo, est-ce que tu peux te taper 50 vidéos Youtube et couper 50 phrases dites par des mecs qui ont une notoriété dans le domaine, des professionnels, des gens qui encadrent dans la natation, je n’en sais rien et qui parle de ton problème ? Tu fais une vidéo comme ça, catchy, tu découpes les cinq trucs, tu fais une vidéo Youtube, Facebook avec. Ça va matcher. Dès que tu vois un prod et que tu vois machin, les gens regardent, tu vois. C’est toujours pareil.

  • Ouais même si en fait, je ne le connais pas. Même si ce n’est pas moi qui l’ai interviewé,
  • Qu’est-ce qu’on s’en fout ?
  • Et même s’il ne parle pas de mon produit. Il parle du problème.
  • Qu’est-ce qu’on s’en fout ?
  • C’est lourd
  • Qu’est-ce qu’on s’en fout ? Par contre, tu vas conforter ton prospect, les gens qui vont te suivre dans l’idée que putain le problème est un vrai problème. Ce n’est pas Thomas qui l’a dit, c’est le professionnel. Et toi derrière tu te reposes sur le truc. Vous avez vu les gars, je vous l’avais dit hein !
  • Ouais c’est lourd. Bonne idée.
  • Ensuite du coup, soit tu fais effectivement le montage. Est-ce que tu as essayé du coup-la, c’est vraiment là où tu te le fais par toi-même. Est-ce que tu as essayé de contacter des personnalités connues du domaine professionnel ou pas mais des gens qui sont encadrants, je veux dire des coachs des gens comme ça pour justement parler du problème. Ne pas parler de la solution, mais parler du problème. Ça c’est génial et ça c’est important les amis. Je ne sais pas ce que vous faites aujourd’hui, mais si vous pouvez aller chercher de l’autorité auprès des gens, si vous vous êtes jeune, si vous n’avez pas encore ce badge expert dans le domaine bah allez chercher les gens qui en ont. Soyez-le…soyez la personne qui relate des faits, qui parle du domaine et qui devient naturellement expert de par sa passion et de par le fait qu’il creuse et qu’il va chercher des informations. Ça je pense que c’est super important. On pourrait l’oublier et on n’y pense pas souvent. Grosso modo, linea traversa c’est aller chercher dans le physique, aller chercher dans le monde réel des choses qui peuvent vous permettre d’émerger sur internet, de partager vos problématiques, de partager vos passions, de partager tout ça. Voilà, tac tac. Où sont tes clients ? Comment est-ce tu peux rentrer en contact avec eux ? Est-ce que tu peux passer par des clubs de sport ? Est-ce que tu peux utiliser du coup des moyens physiques tu vas me faire le dire pour renforcer le web ? Grosso modo, détourner des moyens physiques pour aller chercher tes prospects. On en avait déjà parlé parce que je t’ai déjà posé cette question-là avant. Je t’avais dit, tu avais essayé de contacter les clubs de natation, mais tu étais un peu un concurrent etc. ce n’était pas forcément évident, mais des fois tu avais réussi à trouver des partenaires avec lesquels tu pouvais récupérer des e-mails. Là tu m’as dit par exemple dans la semaine que tu attaquais le triathlon. Le triathlon je pense que ça pourrait être génial d’essayer de contacter tous les gens qui créent le triathlon par exemple, qui ont les e-mails des gens, essayer de faire des deals avec eux. Ce n’est pas des clubs de natation en direct<10 :33>de la natation, ça gravite. Même si
  • Mais tu as raison en plus,
  • Détourner pas pour aller chercher et après utiliser ces gens-là
  • C’est clair surtout que…enfin avec ma notoriété sur Internet grandissante en tout cas, avec la chaine par exemple Youtube puisque ça touche des gens. Enfin quelqu’un qui organise un évènement ou des compétitions, il a tout intérêt à…
  • Bah bien sûr
  • A être…
  • C’est win-win
  • C’est win win
  • Donc voilà, boum ! Je ferais ça aussi.
  • Très bonne idée
  • Autre idée, un petit peu couru qui peut demander de l’investissement, mais qui peut avoir un retour qui est énorme, proposer des séances en piscine gratuites pour faire un cours d’1heure, pour promouvoir les produits sur Internet.
  • Ouais
  • Je sais que tu as des contacts avec les gens dans les piscines puisque c’est ton domaine depuis des années. Je pense qu’il y a moyen pour que tu dis vas-y à cette heure-là, machin, zoom, zoom. Et tu te démerdes et tu fais la presta en live. Tu fais ton webinaire, live derrière.
  • L’idée c’est topsale
  • Derrière topsale, derrière voilà, des petits formulaires, donner un QR code, boum vous scannez …<11 :46>je ne sais rien, tu trouves un truc. Mais du coup, parce que c’est une population quand même la natation, c’est beaucoup plus facile de trouver des gens qui aiment nager dans une piscine que potentiellement sur Internet ou du moins si vous avez déjà commencé à essorer un peu les sources de trafic traditionnel, là ça peut être un bon moyen d’aller chercher dans le physique parce que tu sais qu’ils sont là. Et puis, tu provide de la value et tu les obtain derrière, tu les ramènes : tirer du physique pour les ramener vers Internet. On tire souvent de l’Internet pour les ramener au physique. Pensez à faire le truc dans tous les sens.
  • Il faut faire l’inverse ouais !ouais c’est clair.
  • Autre point : là on va parler du Growth hacking. Est-ce que tu as essayé des plateformes type le Bon Coin ? Type site d’échange de service entre particulier en mettant prof de natation, machin, et dans la description, tu expliques bien qu’il n’y a pas prof de natation physique quoique si tu fais une cession c’est peut-être le moment de l’envoyer et que derrière tu parles de tes cours en ligne, tu parles de tes vidéos etc. Potentiellement tu ne vends rien, tu n’es même pas là pour vendre des coachings mais tu mets ton lien vers tes vidéos, tu mets ton lien vers ta chaine, vers ta landing page, vers ton guide gratuit et tu les fais télécharger le guide gratuit. L’idée à travers ça, je ne sais pas si il y ‘a une grosse population sur les services entre particulier.
  • Ça, ça fonctionne hein.
  • Ça je l’ai déjà fait pour des cours part, j’étais le seul de toute la piscine à faire ça et je récupérais vla vla les contacts. Donc ça, ça fonctionne,
  • Qui pense à faire ça ? Qui peut se foutre sur Le bon coin ? Personne
  • J’étais seul con qui était sur leboncoin. C’est sûr.
  • L’idée à travers ça, c’est d’utiliser toutes les plateformes qui génèrent des prospects potentiels et faire du growth haking. Airbnb a explosé en mettant ses appartements sur Trade list. A la base, Trade list c’est leboncoin aux Etats-Unis. Réinvente ou pas la poudre, réfléchissons où est-ce qu’il y a des gens potentiellement qui correspondent à mes prospects. Comment est-ce que je peux les attirer ? Donc je les attire. Donc ça si tu l’as déjà fait, donc voilà, c’est quelque chose qui fonctionne, est-ce que tu ne peux pas faire exactement la même chose avec ton <13 :47>gratuit ?
  • Et d’un point de vue
  • Avec vidéo
  • Perception de se retrouver sur leboncoin qui fait…enfin qui parait un peu cheap à mes yeux. Non ce n’est pas un problème
  • Qu’est-ce qu’on en a battre ?
  • Bats les couilles. Ok allez.
  • Tu as envie de faire du grand public, tu as envie de trouver des gens qui cherchent des cours de natation. C’est ta cible, c’est ta cible. On s’en fout.
  • Ouais
  • Si les gens sont qualifiés, c’est bon. Donc voilà, tout bon growth hack est bon à prendre. Utiliser un site est un moyen dans lequel…il y a sûrement un moyen des prospects et détourner les. Ça c’est ma réponse par rapport à ta question numéro une : comment aller chercher plus de gens ?
  • Très lourd, très lourd
  • Point numéro 2. Merci Tom. Point numéro 2 :
  • Non, solide
  • Point numéro 2 du coup :
  • Le prix
  • Le coût de la formation. Alors Thomas m’avait dit : «  Là je bloque » J’entends qu’on doit apporter souvent 10 fois plus de valeur que le prix fixé. Et je t’avoue que je n’ai aucune idée parce qu’effectivement moi aussi j’ai appris ça : donner 10 fois plus et 10 fois, mais si je ne connais pas la valeur de 1, comment est-ce que je peux le faire 10 fois ? Je n’en sais rien tu vois. Je ne sais pas donc c’est très compliqué. C’est une vraie problématique. On l’a tous. On l’a en fait. Je veux dire même moi, c’est beaucoup plus facile pour moi de dire à Thomas tu connais bien ton classique comme ça que quand moi je vends mon propre produit. C’est très compliqué de mettre du prix sur son jus de cerveau. Donc, bref, on va définir ça ensemble. Première chose déjà, c’est le marché.
  • OK ? Est-ce que sur le marché, il y a quelque chose qui répond au même besoin que toi sous la même forme ou sous une forme différente ? Quels sont les prix ? Grosso modo, étude de marché lambda. Est-ce qu’il y a déjà des gens qui répondent à ce besoin-là ? Oui il y en a. Et il y a des gens qui font à peu près des trucs similaires ou qui potentiellement pourraient le faire. Donc on a déjà un ordre du prix marché. C’est essentiel pour définir notre prix. Je n’ai pas dit qu’on allait s’aligner au prix marché. Bon, on peut vendre plus cher, on peut vendre moins cher, on peut vendre au prix, mais il y a….comprendre l’écosystème dans lequel vous voulez positionner votre produit. Première des choses, deuxième point : à quel point ce problème est-il important pour ton prospect ? Est-ce que c’est vital ? Est-ce que ce n’est pas vital ? Est-ce qu’il y pense tous les jours ? Est-ce qu’il se prend la tête avec ça ? Bien évidemment, plus ça va être un problème qui va être relou pour une personne, plus elle va être prête à dépenser de l’argent potentiellement. Si vous allez créer un besoin peut-être, si vous allez être un concurrent sur le domaine, si 50 000 personnes, c’est de l’offre et de la demande ou si le problème n’est pas grave et qu’il y a 50 000 personnes qui le vendent, mon ami, vous n’allez pas le vendre cher. Si vous êtes très peu et que le problème est très important, c’est l’offre et la demande. Vous allez faire du cash avec. C’est évident. Donc est ce que c’est urgent ? Est-ce que c’est urgent ? Est-ce que c’est urgent plus ou que c’est urgent moins ? Ça c’est pareil et c’est ce qui va nous permettre de définir, si tu veux, la chaleur du prospect et également à quel point il va être prêt à foutre de l’argent potentiellement sans réfléchir, avec de la réflexion etc. Tu n’achètes pas une maison à la même vitesse que tu achètes un calendrier. Je ne sais pas pourquoi un calendrier, mais c’est comme ça.
  • Plus personne n’achète des calendriers là en 2017
  • Je ne suis pas sûr. S’il devait répondre à ses besoins par des moyens entre guillemets traditionnels, Qui sont déjà aujourd’hui existants sur le marché, combien de temps ça le lui prend ? Quelle est la difficulté et combien ça le lui coûte ? Grosso modo, aujourd’hui, c’est ça ton indicateur premier qui te permette de definir ton pricing. Si je n’étais pas là, comment il fait ? Combien il paye ? Mais pas uniquement le prix, combien de temps ça lui prend ? Et quelle est la complexité potentiellement ? Il peut y avoir une solution qui existe déjà sur le marché pour faire exactement ce que tu es en train de faire, mais potentiellement c’est un truc super compliqué qui te prend méga la tête et dans lequel il faut se plonger, il faut être super doué. Thomas, il est derrière, il sort un petit truc au coin, il n’y a qu’à cliquer sur trois boutons. C’est super simplifié, étape par étape. Il vend plus cher, c’est normal. Tu vois ce que je veux dire. Donc, il faut vraiment comprendre ce truc sur les différentes…Ça c’est pour moi la base de gros noyau pour définir ton pricing. Autre point du coup, ta cible, elle est à quel niveau ? En termes CSP, est-ce que c’est un cadre, cadre sup ? C’est quoi son niveau de revenu ? Ça va être important aussi pour un positionnement marché, positionnement de ta marque aussi parce que ton prix doit être aussi en cohérence avec ta marque et si potentiellement il n’y a pas d’autres offres concurrentes ou pas beaucoup, et que toi tu fais, une offre qui est différente par rapport à ce qui se fait déjà. Voilà, c’est quoi le pouvoir d’achat de ta cible ? C’est quoi le niveau dans la discipline que tu vends ? Si par exemple, tu fais de la piscine pour enfant débutant, tu ne peux pas leur faire un programme à 1000 balles, par contre, si tu fais de la piscine pour champion olympique, c’est différent. Donc quel est le niveau dans la discipline de ce que tu vends ? Ta cible, est-ce qu’elle est débutant, intermédiaire, confirmé ? C’est important également de le définir par rapport à ça. Est-ce qu’avec ton produit tu réponds entièrement au problème ? Est-ce que tu solves complètement le truc ? Est-ce qu’après le mec, il n’a plus jamais le problème ou est-ce que c’est un produit qui <19 :08> et derrière il a encore des problèmes ? Grosso modo, est-ce que ton produit il est ciblé, il est sur l’intégralité des problématiques qu’il rencontre dans sa thématique ? Ça je pense que c’est important aussi parce que si tu fais un énorme produit global, bah tu vas forcément le vendre plus cher que les micros produit etc. L’intérêt du contenu aussi, je pense que c’est… on va dire que c’est un indice de pertinence supplémentaire. Est-ce que tu as une heure de contenu, 2 heures de contenu, 10heures de contenu ? Est-ce que tu traites le problème dans son intégralité ou pas ? Voilà, forcément, ce sont des choses qui ont leur importance. Le pouvoir d’achat, est-ce qu’ils ont des moyens de paiement également tu vois ? Est-ce que ta cible, elle a une CB ? C’est quoi son pouvoir d’achat moyen ? Toutes ces choses-là sont importantes, à prendre en compte. Qu’est-ce que tu en penses ? OK j’ai répondu à ta question.
  • Bah. Il y a énormément d’informations sur lesquelles j’ai juste approximatif et sur lesquelles je pense qu’il va falloir que je creuse un peu plus.
  • En même temps, oui. C’est important la définition de ton pricing. Il ne faut le pas prendre à la légère, c’est clair.
  • Ouais, non, c’est clair, mais justement du coup, là avant de te parler c’était plus tu vois, je sentais le vent, tu vois. Il faut mettre un peu plus, un peu moins. Et là ouais je pense que j’ai un peu plus d’idée par rapport à ce que je dois chercher en tout cas.
  • D’accord
  • Déjà effectivement, la première chose c’est aujourd’hui pour répondre à ton besoin, s’il ne prenait pas ton cours en ligne, il fait quoi ? Les trois quart du temps à mon avis chez toi, il prendrait un coach. Un coach c’est combien euros de l’heure ? En combien d’heure en moyenne, il réalise ça.
  • C’est là-dessus que ouais je comptais un peu me positionner mais c’est vrai que…
  • Ça grosso modo, il faut l’exploiter dans le script de vente aussi parce que si par exemple tu vois, je ne sais pas, c’est 10 heures, c’est 50 euros de l’heure pour réaliser ce que tu vas leur donner. C’est 500 euros et toi tu fais un programme à 150 euros, et c’est une économie, tu vois. Dans le porte-monnaie, ça va impacter
  • C’est un argument supplémentaire.
  • Argument de vente effectivement. Donc voilà, j’ai répondu à ta question du coup ?
  • Ouais, lourd ouais lourd comme d’hab.
  • Alors troisième question de Thomas : dans le webinaire, à l’origine j’avais prévu de faire la totale, de balancer tout le script, douleur, fausse solution, pépite, annonce du prix, etc. Est-ce que c’est justifié ? Du coup, vu que je balance tout ça dans les e-mails que je vais faire dans la semaine donc je vous rappelle le contexte. Thomas balance une série d’e-mails par semaine et puis à la fin… mute ton micro Thomas s’il te plait.
  • Ouais excuse-moi
  • Pas de problème. C’est cool. On a tous de la famille qui fait des petits thés le lundi après-midi. Tu remets le micro <21 :57> Alors du coup, je disais Thomas du coup, il fait une série d’e-mail etc. pour informer ses prospects, pour les chauffer à fond, la valeur elle est derrière. Il balance le webinaire pour convertir tout le monde qui n’est pas encore convaincu. D’un autre côté, ceux qui ne lisent pas mes e-mails, ils vont en apprendre un maximum à travers le webinaire, c’est un bon moyen de vente sinon je fais un live pour répondre aux questions uniquement. Ça c’est ce que Thomas me propose, alors moi, j’ai toujours une réponse quand on a des petits débats comme ça, des débats du cœur en gros, on ne sait pas si on fait l’un ou on fait l’autre. Grosso modo, chez moi la réponse c’est toujours les deux. Tu ne fais pas l’un ou l’autre, tu fais les deux. Il n’y a pas de débat, donne le maximum, on va arrêter de…on n’est pas une horde prête pour bosser alors on va bosser comme des enculés hein. On n’est là pour un seul donc tu fais l’un et l’autre, tu fais les deux, il n’y a pas de débat. En effet, si on veut respecter le marketing et la psychologie des acheteurs au traditionnel, on sait que c‘est une bonne trame ce que tu proposes. Bien évidemment après, ça va dépendre aussi du prix de ton produit, c’est-à-dire que pour un produit à 27 euros, ou à 17 dollars tu n’as pas besoin de dérouler tout le tapis rouge, tu vois. Les mecs, tu vas les avoir convaincu bien avant <23 :08> ta promesse avec un peu ton histoire<23 :10> boum ça fait vente. Par contre, si tu vends des programmes qui vont être plus cher, la effectivement, il est important de les faire passer plus dans un levier psychologique, etc. dans tout ce qui est webmarketing, marketing originaire. Ça dépend aussi de la relation que tu vas avoir avec les gens, c’est-à-dire que si les gens te connaissent déjà, ils sont déjà dans ta mailing liste depuis 6mois, ils regardent tes vidéos etc. Ce n’est pas la même qu’avec des prospects froids 100% que tu n’as jamais vu, que tu vas les chopper sur Facebook. Donc ça, super important. Si tu veux faire un webinaire sur tes prospects chauds, ne fais pas le même webinaire sur tes prospects froids. Tu ne dois pas les traiter de la même façon parce qu’ils n’achèteront pas pareil. Donc je te conseille dans tous les cas, si tu veux faire de la pub Facebook par exemple, tu te fais un tunnel qui est distinct. Si tu fais de la pub Facebook pour créer un webinaire par exemple, ça peut-être bien ça plutôt que de vendre ton programme directement en produit. Tu peux vendre sur Facebook l’inscription à un webinaire. Et dans le webinaire, tu dis le produit il est en pré-lancement par exemple et là tu as vraiment tout le déroulé marketing parce que c’est du prospect froid et du coup tu peux l’abattre. Et lui, il n’a pas lu tes e-mails. Donc là tu réponds à toutes tes problématiques par contre ton prospect chaud, c’est à toi de juger. Ça va dépendre du prix de produit aussi. Si tu es sur un produit qui <24 :26>conséquent et que c’est un réel investissement pour ta cible, ce n’est jamais trop mauvais de mettre un peu de market. Il ne faut pas être relou, c’est toujours pareil. Je te conseille moi dans ton cas de figure-la. Je te conseille de faire une FAQ d’abord sur ta cible, sur ta niche, sur ta base YouTube, Facebook, groupe privé et base e-mail bien sûr. Et tu fais une FAQ avec eux, sur grosso modo, qu’est-ce que vous pensez de mon produit ? Qu’est-ce que le produit vous pose comme question ? Qu’est-ce que vous aimeriez voir dedans ? Je n’en sais rien. Tu lances un FAQ là-dessus, tu fais le maximum de monde et là tu fais tout de suite une FAQ question-réponse. A la fin, tu vends léger. Tu vends, mais pas en mode gouri goura. Tu fais FAQ question-réponse machin, petit speech de 10minutes : bon bah cela tombe bien, génial, le produit je l’ai construit comme si, comme ça. » Et si tu veux rejoindre tout de suite Alex, c’est juste en-dessous je te mets un lien parce que c’est toi. C’est maintenant, on y va. OK. Tarif exceptionnel pour pré-lancement, mais tu as construit une relation avec eux. Tu as écouté leur doléance. Les trois quart du temps, les gens, ils n’ont pas besoin que tu répondes à leurs questions. Ils ont juste besoin que tu les écoutes. Déjà quand les gens sont écoutés, ils se sentent valorisé. Ça fait toute la différence. Donc écouter leur doléance, répondre, interagir avec eux bien évidemment structurer ton produit aussi sur leur retour, ce que tu as déjà commencé à faire en amont. Tu le fais encore dans cette FAQ et à la fin tu vends. Après avoir fait cette FAQ question-réponse, tu refais un webinaire de vente, à 200% que de la vente ou apport de valeur plus vente à cette même cible parce que du coup, là ceux qui ont loupé, ceux qui ne sont pas là, machin, et bien, eux tu les recaches là-dessus. Tu apportes de la valeur pour ceux qui ont déjà vu par exemple le premier emporte de la valeur. Pour les gens qui n’ont pas acheté sur le premier bah tu les attrapes et tu les mets dans une <26 :29>marketing etc. Tu auras fait les deux approches. Et du coup, derrière, encore une FAQ question-réponse pour clôturer ton lancement, genre : « bon bah, voilà on a vendu, on a plus maintenant de 50 personnes, visiblement vous avez encore des questions, voilà j’aimerais prendre avec vous une heure, 45minutes, on décortique tous les problèmes que vous avez et je vous réponds en live, je vous montre l’intégralité de ce qu’il y a dedans. » Tu récupéreras peut-être les miettes et les gens qui n’ont pas encore acheté contrairement à <27 :00>. A mon avis, avec ce schéma-là plus une page<27 :04> voilà tu as essoré le maximum de ta liste de ce que tu pouvais faire et je te conseille de faire exactement le même process sur du prospect froid. N’oublie pas que tu n’as pas de son, hein !
  • Ouais, excuse-moi. Désolé, il y a l’ostheo c’est pour ça. Du coup, merde ça m’a fait perdre ma question. Je viens de remettre le micro. Du coup je disais, en gros tu me disais de refaire la même chose avec une FAQ plus un webinaire sur même des prospects froids en repartant sur exactement les mêmes principes.
  • Pourquoi pas ?
  • Et ouais, pourquoi pas ouais ?
  • Dans l’idée pour ton prospect froid, il va falloir que tu…qu’il y ait béton parce que le prospect froid, il faut y aller catcher quoi. Il va falloir y avoir une vidéo bien catché sur Facebook ou une vidéo bien catchy avec un truc qui les amène sur un landing en mode : Tiens, j’organise un webinaire sur la problématique vraiment forte et je sais qu’elle t’intéresse, tu vois. Maintenant, il va falloir que tu les catch. Et puis du coup, sur la problématique tu apportes un peu de valeur question-réponse. Bah voilà, moi je construis un truc en ce moment, tu expliques, donc le prospect froid, là il va vraiment falloir que tu te décides qui tu es, c’est quoi ton histoire, c’est quoi ton background que tu auras moins à faire avec les prospects chauds. Et donc avec eux il va falloir que tu sutures comme ça et puis que tu…bah du coup tu crées cette proximité. En fait ça ne serait pas une FAQ ça serait plutôt genre débat autour d’un problème qui est fort dans notre thématique, tu vois ? Et en même temps un peu FAQ parce que…parce que tu as un produit parce que tu as un truc et tu interagis avec eux. Et derrière, une fois que tu as fait ça, tu as fait ce premier contact, ces gens-là, tu les <28 :50> sur un webinaire en mode vente : « Voilà suite au dernier point qu’on a fait il y a une semaine, tac je suis arrivé avec un truc génial, j’espère que vous êtes toujours chaud, boum, boum ». Et tu peux toujours essayer de vendre dans tous les cas à la fin du premier webinaire en mode bah c’est cool, pré lancement si vous voulez c’est maintenant à tester. Par contre c’est très différemment, en tout cas, ce qui est évident prospect froid, prospect chaud.
  • Ça OK ouais et par rapport aux prospects chauds tu me disais il vaut mieux faire…<29 :23>c’était mieux de faire une FAQ plus souple etc plutôt que de faire un webinaire. En fait, moi je me disais, comme tu venais de le dire tu vois, mieux vaut en faire trop que pas assez, mais finalement c’est peut-être limite relou d’en faire trop quoi avec un webinaire ultra développé et de <29 :41> un peu tout ça.
  • En fait, tu vas le faire dans tous les cas puisque comme je te l’ai dit si tes prospects chauds, tu le fais en 3 étapes : une FAQ, un webinaire de vente, une deuxième FAQ. L’idée c’est que les gens qui ont déjà une communication <29 :55>il y a deux vidéos par semaine, ils n’ont pas envie que tu les matraques comme des vulgaires poussins en mode : Vas-y s’il te plait c’est le timer achète maintenant demain c’est fini, tu vois. Ça c’est une vraie problématique tu vois parce que les gens vraiment qui t’aiment pour ton contenu, ils n’ont pas envie que tu les markete comme de poulets quoi. Ça fait partie du game. Dans le marketing on le connait. Dans l’entrepreneuriat, on le connait. Pas dans la natation. Il faut savoir ne pas être trop lourd avec ces gens-là. On peut les mener un peu, mais il ne faut pas qu’ils le ressentent trop fort. Donc moi, je ferais ça vraiment sous forme d’étapes, d’abord un FAQ, on est entre nous, voilà, ça fait peut-être 6 mois que vous me suivez. C’est génial, c’est cool. Là j’ai une problématique, un débat sur le produit j’aimerai rajouter ça. Comment est-ce que toi tu le vois et puis est ce que tu as des questions machin ? » Viens prendre les questions en avance dans tous les cas avant de les prendre en live même si en live tu veux leur dire : « posez vos questions ». C’est d’abord un sondage en groupe privé sur ta liste et pour avoir des questions déjà prêtes etc. quand même garder une trame. Tu crées une trame avant d’y aller, le webinaire il est live, mais il n’est pas la whole again, il est structuré dans tous les cas. Il faut qu’ils ressentent du professionnalisme vraiment. Et donc là c’est proximité, c’est cool, mais en même temps c’est apport de valeur, répondre aux questions, lever les barrières et petit levier d’achat. Par contre, derrière, webinaire devant, structuré en mode comme tu le sais le faire quoi <31 :23>, mais par contre, typiquement dans ce webinaire-là, tu ne mets pas de…tu mets un rappel rapide moi c’est Thomas, je fais ci, je fais ça voilà, mais tu ne vas pas te présenter, tu ne vas pas faire 10 minutes de présenter sur toi. Il n’y a pas besoin. Les gens te connaissent tu vois. Donc, voilà pour ça.
  • On efface le storytelling et on se concentre juste sur la douleur, le problème on agite bien et…

Bah alors non. Tu fais de storytelling autour de ton produit, autour de ton truc.

  • Mais pas autour de moi, autour du produit
  • Mais tu n’as plus besoin. Le focus c’est le produit.
  • Le focus c’est le produit.
  • Par contre, sur le prospect froid, tu dois monter ton autorité, tu dois monter ton autorité pendant le webinaire, tu dois monter la valeur de ton produit. Tu dois tout faire. <32 :12>
  • Ouais
  • Est-ce que j’ai répondu à ta question ?
  • Putain mec, quel apport de valeur incroi ? Non, c’est lourd. Je travaille là, là-dessus. On valide à 100%
  • Ecoute ça fait plaisir.
  • Il y a moyen que je te fasse un feed-back en live sur ton groupe ou un truc comme ça pour…
  • OK génial
  • Des informations tu vois. Comme ça <32 :40>
  • Parfait même les gens-là qui voient cette vidéo sur Youtube, ou je ne sais pas sur quelle plateforme vous êtes actuellement mais à mon avis, on essaiera de vous donner un retour du lancement de Thomas s’il atteignait les conseils, quels en étaient les retours. En tout cas, les amis sur Youtube, merci beaucoup d’avoir suivi cette vidéo. J’espère qu’elle vous a intéressé. Dites-nous en commentaire si ce petit format vous plaît. Moi je prends beaucoup de plaisir à faire ça. C’est ce que je fais quand même assez souvent. Effectivement, ce n’était pas filmé parce que je fais ça avec mes clients etc. et il y a des choses que je ne peux pas finalement donner en open bar et tout ça. Et puis, il y a des gens qui n’ont pas envie non plus qu’on sache ce qu’ils font, leur problématique et tout. Donc moi, c’est un format qui me plaît pas mal. J’aime beaucoup et je pense que je risquerai d’en faire quelques-uns. Voilà, donc mettez des likes, mettez des commentaires si vous voulez qu’on en fasse plus. Ça sera avec grand plaisir. Il y a déjà quelques rendez-vous qui sont pris, je vous l’avoue, mais si on fait par exemple, si je fais 5 vidéos tests, et qu’il n’y a pas de like, il n’y a pas de partage, il n’y a pas de commentaire, on arrêtera. Donc c’est à vous de juger les amis. Est-ce que vous en voulez plus ? Mettez-le en commentaire. Dites-nous tout ce qui va vers. Merci beaucoup à toi Thomas d’avoir partagé tes problématiques avec nous. Et puis, j’espère vraiment que tous ces conseils t’ont vraiment apporté de la valeur et que tu vas pouvoir faire péter ton lancement.
  • On va tout faire péter. Merci Enzo
  • Merci beaucoup à toi, salut à tous les amis, bye

 

Si toi aussi, tu veux profiter d’un Millionnaire mindset en OR, rejoins-nous !

0 Comment 221 Views

Leave a Reply

télécharger le livre